Actualités

Année 2019

Dimanche 27 octobre 2019 – Finale des clubs – Coupe Chantereyne

Bravo à Facnor Sparcraft de Dominique Lanièce pour sa belle victoire dans la finale des clubs organisée par le CNMC – YCC – CNC avec Port Chantereyne pour partenaire…

Les résultats

Samedi 12 octobre 2019 – Remise des prix championnat solitaire

Remise des prix avec notre partenaire Sylvain Castanié du championnat en solitaire. 4 manches validés d’une durée de 4 heures environ chacune.

Bravo au vainqueur !

Le podium :

Jeudi 3 octobre 2019 – Remise des prix championnat double

Remise des prix avec notre partenaire Jacques Lejetté du championnat en double. 4 manches validés d’une durée de 4 heures environ chacune.

Le podium :

Samedi 07 septembre 2019 – Championnat solitaire

Soleil, belle mer et un vent inférieur à 10 Nds, des conditions idéales pour en découdre en solitaire.

Pour cette troisième manche du championnat, 8 bateaux ce sont lancés dans la bataille, les concurrents toujours friands de la marque virtuelle à l’Anglaise et la « fameuse » Houlographe était très contents du parcours proposé 🙂

A noter une très belle participation de Briseis qui malgrès un manque d’entrainement en solitaire à réalisé une belle course, bravo à lui.

Le podium :

1 – VALOGNES MÉCANIQUE GÉNÉRALE – USINAGE (Mistral 750)

1 – OIRRIOR (Sigma 33 OOD)

1 – FELIX (X 302 MK2)

Samedi 11 mai 2019 – Championnat solitaire

Soleil et vent annoncés et malgré un handicap physique avéré, une absence d’enjeu (n’ayant pas participé à la première manche du championnat solo) et un manque d’entrainement, il aurait été dommage de ne pas naviguer.

Bruno nous propose un parcours sympa : départ-CH1 virtuelle-truite-houlographe-Roches NW (aucun intérêt !!) – jetée des Flamands-cardinale fort de l’W-arrivée.

Par rating décroissant, nous sommes 6 au départ : Toxic, Jaasap, What Else, Deliss, Filo et Pégase. La marée monte jusqu’à 14h30 il y a du jus contre dans la rade et surtout dans la passe de l’ouest, j’essaye de m’en échapper au mieux mais persiste dans une route Nord. Deliss et Pégase en toute logique optent pour une route à la cote avec moins de courant mais aussi probablement moins de vent. CH1 virtuelle : je suis hors cadre mais, les autres encore plus, je vire en premier et envoie le spi sans problème sur fond de doute et après avoir vérifié plusieurs fois que je n’avais pas carotté la marque. La marque virtuelle ce n’est pas l’idéal. Tout glisse, il fait beau, la mer est plate je suis en tête en temps réel, devant le figaro 2, empannage et coquetier PHENOMENAL. Pas de panique, on réempanne, on tire sur les ficelles et tout rentre dans l’ordre. Bon j’ai perdu un peu de terrain et j’ai de l’électronique quelque part qui bipe avec insistance…

Toxic me passe un peu avant la Truite mais j’arrive à Houlographe avant lui, renvoie de spi : pas de problème. Et là, suite à une demande VHF de confirmation de passage de la bouée de Roches de NW par Tristan sur Toxic, je me rends compte que mon handicap physique est doublé d’un handicap mental : j’avais oublié la marque !! (aucun intérêt cette marque). Affalage au largue en cata et retour à la marque, soit un bon crochet d’au moins un mille.

J’ai encore de l’électronique qui bipe et c’est sûrement sur moi. Ma balise perso ne se serait-elle pas déclenchée de manière inopinée ? Je ne sais pas où elle n’est ni comment la désarmer et j’ai d’autres chats à fouetter. Je suis toujours derrière le figaro et je cravache. Un petit coquetier en fin de grande rade suite à une descente forcée et en empannage pif-paf sans tangon pour parer le Hommet. Dernière erreur ; je rentre dans la petite rade sous spi sans génois et ce n’était pas spiable donc encore affalage largue dans 15 bons nœuds. Fin de l’épreuve, bateau en bordel, je suis rincé et le zodiac de la capitainerie vient me dire que ma balise a déclenché et que je dois appeler le 196 pour dire au CROSS que je suis bien vivant. Vivant soit mais bien diminué.

Moralité : nous partîmes à 6 pour jouer sur la mer dans le vent et le soleil et à la fin c’est Eric qui gagne.

Nicolas PASTERNAK

Le podium :

1 – VALOGNES MÉCANIQUE GÉNÉRALE – USINAGE (Mistral 750)

2 – PEGASE (Kelt 8m GTE)

3 – WHAT ELSE ? (SunFast 3200)

Vidéo des meilleurs moments 😊 😊

Jeudi 9 mai 2019 – Championnat du jeudi soir

À bord du J80 Facnor-Sparcraft le jeudi 9/05/2019 :

Belles conditions sous ce beau soleil normand, après avoir récupéré le parcours nous nous rejoignons tous au bateau où nous décidons d’installer notre ancien jeu de voiles d’avant car ça à l’air de souffler assez fort par moment. 2 nouveaux équipiers présents à bords ne connaissant pas encore ce bateau, on prend un peu de temps pour expliquer à chacun les points les plus importants et nous voici lancés dans la petite rade, quelques virements pour se mettre en jambes. Puis nous nous alignons sur le départ qui sera sous spi bâbord, pas facile du trouver du vent claire avec une zone de vent faible autour de la digue et des autres bateaux, on conserve malgré tout une bonne vitesse, et c’est partit pour la grande rade avec un vent soutenu, premier affalage de spi à la truite un peu sport mais on repart assez rapidement au près vers l’ouest où on enchaînera les manœuvres, les bateaux sont assez rapprochés, on entame la 2-ème descente ça revient fort derrière, on assure le 2-ème affalage de spi à la truite beaucoup plus rapidement, puis c’est partit pour le coffre, on passe en 2-ème position , le bord parait assez abattu ensuite jusqu’à la petite rade, confiant dans notre nouvel équipage on décide d’envoyer le spi pour prendre de la vitesse, et malheureusement le bord était trop serré et on se retrouve en galère avec le spi que nous sommes obligé d’affaler en urgence en s’aidant à plusieurs. Heureusement avec l’avance nous restons premier j80 et on file droit vers l’arrivée content de notre navigation et une belle bataille avec les autres qui étaient très proches aussi.

« Davd Toc »

Jeudi 2 mai 2019 – Championnat du jeudi soir

Ce soir retard de la procédure pour un départ à 19H22 🙂 🙂

Départ du paquebot – Azura

En plus certain bateau pour ne pas les nommer 🙂 on pas bien compris les infos du départ ! Quand à Jopium, il est parti trop tôt, preuve à l’appui 🙂

Samedi 27 avril 2019 – Championnat double

Quand les doubles viennent vérifier si le comité de course n’a pas inventé le BMS émis par Météo France 🙂

Je rappelle que la seule source valable est : Météo France

Jeudi 25 avril 2019 – Championnat du jeudi soir

Une petite régate du jeudi soir avec un ciel Cherbourgeois des plus tourmenté !

  • Une procédure extra (Merci à notre ancien président pour son aide).
  • Un départ canon de VALZOUZIC 😊

Samedi 20 avril 2019 – Championnat solitaire

Conditions de rêve pour la 1ère régate en solo de la saison : soleil et pas vent !!! J’exagère un peu, petite brise de NE annoncée mais en fait plutôt NW 6 Nds environ.

Nous ne sommes que 5 concurrents, certains bateaux ne sont peut-être pas encore prêts, d’autres vendus. Tiens, POGOLYRE est justement en train de nous quitter ce matin, cap sur l’Angleterre avec ses nouveaux propriétaires. Et puis WE Pascal, c’est Spi Ouest France à la Trin’ avec 430 bateaux dont quelques cherbourgeois.

Je pars bâbord amure en bout de ligne, bon choix car je ne suis pas gêné par ceux en tribord qui virent tout de suite la ligne franchie, dommage que je sois légèrement en retard. A la hauteur de BN1, VMG sous mon vent me hèle pour me dire de laisser la marque à bâbord (zone interdite) ; dans le doute j’exécute bien que ce soit de l’intox à mon avis, car au retour nous l’enroulerons par l’Ouest !

A la petite marque Sud sous la passe de l’W, j’ai plutôt bien tricoté et suis toujours en tête, et continue de résister sous spi jusqu’à BN1 (à bâbord !). Direction Passe de l’Est ; bien que la mer soit presque haute et le coef élevé, je laisse prudemment de la marge avec le fort éboulé (souvenir d’une belle frayeur…), ce dont le MISTRAL750 profite pour prendre l’intérieur. Mais au près serré, le POGO n’avance pas si mal malgré sa mauvaise réputation. Cap et vitesse je repasse devant, le SF3200 et le SIGMA 33 toujours un peu en retrait. Modification de mes réglages de rail d’écoute, bon réglage de l’angulation des safrans, talent du barreur (je parle du Gyropilot, pas de moi) ??

L’Houlographe toujours aussi invisible mais je repère un zodiac immobile dans cette direction : celui du comité de course peut-être qui nous attend ? Virement, cap pile dessus, c’est bien eux, enroulement presque parfait, on débride et on fonce (euhh…disons 4 nds) Passe de l’W.

Mais arrivé au fort le vent est vraiment très très faible dans la rade et plein vent arrière. J’envoie la bulle et empanne pour rester le long de la digue après m’en être éloigné pour ne pas être déventé par le fort. Surement un peu trop, j’aurai dû jouer plus le courant que le vent. La petite fusée rouge passe tranquillement à mon vent en rasant les saumons et je ne la reverrai plus. Derniers empannages puis tribord vers la ligne d’arrivée après réduction du parcours.

Pas si nul le Parigot surtout que les 3 autres sont assez loin derrière pour sauver ma place de 2 en compensé.

Je profite du beau temps et d’un peu d’air pour continuer à tirer quelques bords et m’entrainer pendant que d’autres (je tairai les noms) choisissent une autre tactique et préfèrent se précipiter sur une bonne bière au bar du club…on verra le résultat la prochaine fois !!!

                                                                                                        Jean Paul Robillard « le Parigot »

Le podium :

1 – VALOGNES MÉCANIQUE GÉNÉRALE – USINAGE (Mistral 750)

2 – ZENON (POGO 850)

3 – OIRRIOR (Sigma 33 ODD)

Samedi 06 avril 2019 – Championnat double

En direct depuis le j80 : FACNOR SPARCRAFT :

La semaine de reprise des régates sur le plan d’eau cherbourgeois sera ventée cette année, c’est sûr : après le mardi soir au YCC avec un bon gros 25 nds de reprise agrémentée de grains bonus, après le jeudi soir au CNC et des bouffettes à 28 nds en option, rebelotte pour la 1er double CNC qui sera du même tonneau avec, bonne nouvelle, le soleil au rendez-vous.

Les prévisions donnent du vent fort mais plutôt en fin d’après-midi et le (bon) choix d’un parcours de 13 mn par Bruno est tout à fait adapté pour limiter les problèmes.

SIMON LUPO et moi-même sommes au rendez-vous, top départ pour les cinq bateaux engagés pour un bord de près jusqu’à la bouée radar au large de Bretteville…

Houlà !  Les nombreux instruments de mesure à bord du j80 (!) nous confirment très rapidement qu’il y a de l’air, la sortie va être sport mais sympa car la bagarre s’engage dès le départ avec les délices de Valognes, le super mistral qui va très bien au près dans cette gamme de vent : on se croise, on se recroise …il va falloir naviguer propre. Nous prenons une option plutôt à terre au nord de l’ile pelée dans un clapot plutôt… sec, Eric et Daniel nous marquent, le JOD 35 est un peu devant sur la même zone, les autres partent au large pour un long tribord amure au large. Ils auront raison car arrivés dans la zone de la bouée, tout le monde est regroupé (va falloir que l’on révise nos courants…)

Petit souci : pas de bouée à l’horizon, envolée mais passée à la carto, après un bref échange VHF tout le monde attaque la phase tobogan du parcours en direction de la passe de l’ouest. Nous envoyons le spi et PAF le J80 décolle : que du bonheur : ça glisse, ça enfourne, ça mouille mais ça déboule au soleil ! nous doublons le JOD 35, le super mistral semble plus à la peine et OIRRIOR et le super Arlequin n’ont pas envoyé leur spi. Nous poursuivons sur un bord plutôt au large et 3 empannages plus tard (propres, bien joué SIMON !) nous rentrons en tête passe de l’ouest pour une remontée vers Ténarde, le coffre et la truite. Le vent remonte d’un cran (motivé le vent !) et la dernière descente sous spi bâbord amure vers l’arrivée est réalisée d’un trait.

Bilan positif : aucune casse (juste une petite frayeur pour le spi qui voulait caréner la coque au dernier affalage !) et une bonne perf pour attaquer la saison.

Rédigé par Dominique LANIECE

Le parcours :

Le podium :

1 – FACNOR SPARCARFT (J 80)

2 – VALOGNES MÉCANIQUE GÉNÉRALE – USINAGE (Mistral 750)

3 – SELIOV (Super Arlequin GTE)



Année 2018

Samedi 23 juin 2018 – Championnat solitaire –

Manche 3 du championnat solitaire, 5 bateaux au départ, 6/7 nds N/NE de vent prévu et un parcours technique qui va permettre aux solitaires de chercher l’option qui doit leur permettre de filer vers la victoire !

A 12h05, top départ, les bateaux sont à peu près sur la même ligne mais Pogolyre plus au vent prend vite le large, la traversée de la rade se fait au près, ils doivent rejoindre la fameuse bouée « houlographe », toujours redouté des régatiers 😊. A la sortie de la grande rade c’est toujours Pogolyre qui même la danse, suivi de près par Raging Bee 2, virement de bord vers la truite et direction le large, enfin, façon de parler. En voulant retirer des algues dans son safran le pogo fait un virement non voulu ! Raging Bee 2 en profite pour passer devant, sous le vent What Else ! et Oirrior taille leurs routes. Pour passer Houlographe les solitaires ne se sont pas méfier du courant et au moins trois sont obligés de faire un virement de bord de plus, ça ne passe pas !

Boué passée c’est l’envoi du spi, Raging Bee 2 part à l’est, Pogolyre vise la passe de l’ouest, empanne ! Direction la Tenarde ! En rade le vent est très mou et Pogolyre vire en tête. Retour à Houlographe via la passe de l’ouest bis, difficile, le vent 2/3 nds ne permet pas de faire de la vitesse… Passe de l’ouest What Else ! et Pogolyre sont bord à bord, le skipper du pogo, sans faire de bruit, vire de manière à longer la digue à l’extérieur, c’est le bord qui tue, en effet, 4/5 nds de vent, pas de courant, la route idéale jusqu’au fort du centre où il faut calculer le lieu précis du virement pour aller chercher la bouée. Pogolyre passe en tête, et envoi le spi direction la petite rade via la passe de l’est. C’est là que le convoi de la SNSM, l’abeille en tête, croise la route des solos…

La traversée de la rade est difficile, le vent est très faible et le comité de course (ah ah ah) décide de réduire le parcours à la bouée jaune ouest de la ligne de départ… Pogolyre arrive le premier en réel (sans pilote), suivi de Raging Bee 2, What Else ! Oirrioir et Pegase.

Le podium :

1 – OIRRIOR (Sigma 33 OOD)

2 – POGOLYRE (Pogo 850)

3 – WHAT ELSE ! (SunFast 3200)

Question du jour : Qui est le plus rapide pour envoyer son spi ? Papy Thierry ou tonton Loïc ?

Doucement/Doucement/Doucement !!
Pas trop vite/Pas trop vite/Pas trop vite !!

Samedi 21 avril 2018 – Championnat solitaire –

Deuxième manche du championnat solitaire.

En direct du bateau Deliss (Valognes mécanique générale – Usinage) :

Régate compliquée !

Parcours : Raz de Bannes à laisser dans le Nord, Charbon W, arrivée.

Départ dans 2 NDS. Vent NE. 2mn pour passer la ligne à seulement 2 longueurs dessous. 

Je pars devant. Oirrior un peu plus W.

Virement et je profite d’une petite brise sous le Homet pour m’échapper.

Envoi de spi au Homet et à Ténarde, trou d’air. Les autres concurrents, 200 m plus nord, me passent ; Pégase compris. Je mettrai 3/4 heure pour m’extirper de cette bulle, les concurrents sont loin, extérieur rade. 

Je ne me décourage pas.

Jasaap est devant à la côte, suivi de (un peu plus nord), Oirrior, What Else et Pégase.

Puis le vent rentre par l’arrière, toujours Est et une bulle pour ceux de devant.

Je recolle au paquet de 3, Jassap ayant toujours une bonne avance.

Jassap propose de raccourcir et de rentrer direct après Raz de Bannes ; tout le monde approuve.

Jassap tire tribord amure après Raz de Bannes dans du vent soudainement revenu. 16nds. 

Resté plus à terre, je passe aussi Raz de Bannes et profitant d’un vent ayant viré à droite, je fais un bord plus direct vers la passe de l’ouest. 

What else est à mon vent et fini par me dépasser et à 500 m d’avance sur moi au Homet. Oirrior est à 1 mille et je ne vois pas Pégase.

Envoi de SPI pour moi au Homet (le seul à envoyer) et arrivée.

Au final, Pégase gagne avec une minute d’avance sur moi. J’ai 15 s sur Oirrior, Jassep est 4eme. 

Il m’aura fallu rien lâcher pour revenir.

Pas simple.

Eric Yon

Le podium :

1 – PEGASE (Kelt 8,00 GTE)

2 – VALOGNES MÉCANIQUE GÉNÉRALE – USINAGE (Mistral 750)

3 – OIRRIOR (Sigma 33 OOD)

Samedi 14 avril 2018 – Championnat double –

Première régate en double de l’année avec beaucoup de péripéties, comment être au plus juste pour qualifier cette régate ? Pour le comité de course, c’était le plantage de pieux de l’année, ou comment être capable de faire lofer son bateau sans s’arrêter, tout en tricotant au ras des cailloux ! Tout un programme !

Donc…

12 bateaux inscrits, du ENE, avec rafales à 20 Nds annoncés, des doubles, couteaux entre les dents, prêts à distancer les copains, du soleil (enfin prévu), le bonheur donc !!

Le parcours : Départ/Truite/Ténarde/Coffre charbon ouest/Coffre Omonville/Arrivée : 27 M

Cette régate, certains pensaient l’avoir déjà faite l’année dernière, même parcours, même condition ! Enfin pas tout à fait, pour pimenter la journée les régatiers ont eu du brouillard et de la molle entre Omonville et la pointe de Querqueville !

Départ en tirant des bords vers la truite, option à gauche ou à droite pour Triptyque, Pogolyre et Oirrior. Arrivée à la bouée, envoi de spi vers Ténarde puis du pré vers le coffre charbon avec du courant à contre, l’option au ras de la tourelle semblait être la meilleure, bravo Eskil, puis re spi vers Omonville avec de l’air et des vitesses entre 8 et 10 Nds et surtout de la brume qui tombe !! Bientôt les bateaux seront tous dans une course contre eux même car on ne voit plus personne. Au Coffre d’Omonville, bien sûr, il y a une belle molle avec obligation d’empanner plusieurs fois pour pouvoir enrouler la marque… Jaasap semble être le premier suivi de près par Eskil et Triptyque…

La régate était loin d’être finie !!!

Eole est venu semer le trouble, en effet, le fichier Arôme qui donnait un vent proche de 11/13 Nds avec rafale pour rentrer était très optimiste, les bateaux ont dû tirer des bords au ras de la côte pour se protéger du courant jusqu’à la tourelle Raz de Bannes. Là, enfer et damnation, de la pétole avec un clapot NE qui perturbe les bateaux dans le bord allant vers le nord ! C’est du plantage de pieux avec des arrêts buffets, des virements impossibles, des obligations d’empanner pour repartir vers l’est !! Les nerfs vont-ils tenir ? A ce petit jeu Triptyque et Eskil abandonnent ! Les autres persistent. Heureusement la délivrance se trouvait vers la pointe de Querqueville ! Le vent rentre 14/15/16 Nds jusqu’en milieu de grande rade, et là rebelotte refus 4 Nds de vent, virement de bord et hop, du vent, direction l’arrivée ! Soulagement !

La question du jour : Vers Raz de Bannes, ne fallait-il pas aller plus au large, le courant avait molli et le clapot semblait indiquer qu’il y avait de la pression plus au nord, vrai pour Maupiti et What Else ?

Ci-dessous une petite idée de la galère du jour !

Le podium :

1 – VALOGNES MÉCANIQUE GÉNÉRALE – USINAGE (Deliss pour les intimes – Mistal 750)

2 – FACNOR SPARCRAFT (J80)

3 – FELIX (X302)

Bravo à eux pour leur excellente course et surtout une pensée pour Valzouzic et son équipage.

Samedi 07 avril 2018 – Championnat solitaire –

C’est reparti pour la saison 2018 des championnats du weekend !

Première manche du championnat solitaire Lissac 2018, malheureusement il reste quelques bateaux à terre car ils ne sont pas prêts ou pas libres.

Sur la ligne de départ, Night & Day, Pogolyre, Deliss, Oirrior et Pégase, sont dans les starting blocks pour pouvoir en découdre. Le départ est retardé d’une demi-heure pour cause de météo tourmentée, en effet la vigie du Homet donne 25 Nds avec rafale à 30 de Sud !!

Donc à 12H35, top départ…..

Le parcours : Départ, bouée jaune sous-marin, truite, pierres noires et arrivée, vent SSO « rafaleux » !

Après un départ tranquille, les solitaires s’élancent vers la première marque de parcours, du spi avec empannages, on s’approche de la bouée sous-marin ou le vent se met à monter !! Affalage et demi-tour pour revenir à la truite avec un 25 Nds qui cueille les solos, aïe aïe aïe, ça calme. Pour couronner le tout, les solos se sont sentis obligés de changer de voile d’avant pour mettre le génois. Heureusement le vent est redescendu en intensité en revenant sur la truite où les spis remontent pour rejoindre les pierres noires. La bouée est enroulée mais le courant est encore montant et très fort, il faut donc aller chercher la terre pour pouvoir envisager le retour. A ce petit jeu, c’est Night & Day et Pogolyre qui optionnent le mieux en allant faire un petit coucou aux campings cars du port de Fermanville (voir la trace de Pogolyre). Enfin c’est virement de bord sur virement de bord en direction de l’arrivée. Le classement :

Le podium :

1 – Oirrior

2 – Deliss (VMG Usinage)

3 – Pogolyre

4 – Night & Day

5 – Pégase

En conclusion, c’était une super belle régate… Peut-être un peu fatigante pour une reprise !



Année 2017

Samedi 16 septembre 2017 – Championnat double –

Dernière manche du championnat double Lejetté 2017, petit temps avec 9 bateaux inscrits. Un parcours tortueux avec une belle bagarre en réel, entre le J88 Just in the air et le JPK 1010 Night & Day, qui tournera à l’avantage du premier.

En compensé, VMG USINAGE THERMICLIM, s’accroche toujours au paquet de tête grâce à l’expérience accumulé par son skipper !

Le podium de la manche 05 :      JUST IN THE AIR – Axel Gadbin

                                                    VMG USINAGE THERMICLIM – Eric Yon

                                                    MAC DO 2 – Dominique Lanièce

Remise des prix mercredi 27 septembre à 19H00 au CNC en compagnie de notre partenaire.

Le podium :

OIRRIOR – Thierry Lecuru

VMG USINAGE THERMICLIM – Eric Yon

MAC DO 2 – Dominique Lanièce

Samedi 24 juin 2017 – Championnat double –

Ainsi se fini la première partie des régates du weekend, c’est la trêve estivale !

Crachin de juin, vent annoncé : une vingtaine de nds avec rafales, les doubles étaient peu nombreux pour tenter l’aventure, seulement 5 bateaux présents sur la ligne, les aficionados de la discipline.

Top départ à 12h05, le Mistral à des problèmes de pilote, partira, partira pas ? enfin après une réinitialisation du système, VMG usinage Thermiclim s’élance vers le large.

Sous spi avec empannages, direction les Pierres Noires, bouée au large du Cap Lévy que les adeptes du samedi commencent à bien connaître. Puis c’est au près que les doubles se dirigent vers le coffre d’Omonville, les écarts se creusent, Raging Bee prend la tête et compte bien la conserver. Au coffre, c’est au tour du spi de brise de propulser les bateaux (et oui, c’est spiable), vitesse de pointe, 14 Nds pour le JPK, les figurent de style sont au rendez-vous, en effet le vent monte, 25/26 jusqu’à 30 Nds sur les anémomètres. Oirrior, avec ces formes pincées sur l’arrière à du mal à avancer en ligne droite, le bateau roule. Enfin comme les marins sont expérimentés, tout le monde rentre au port et se retrouve au Club pour débriefer la régate du jour. Bravo !

Le podium :

RAGING BEE (Louis Marie Dussere)

OIRRIOR (Thierry Lecuru)

VMG USINAGE – THERMICLIM (Eric Yon)

Samedi 10 juin 2017 – – Championnat solitaire –

Deuxième régate en solo de la première partie de la saison. Une manche musclée avec des manœuvres à la hauteur des sportifs de hauts niveaux.

Un vent de sud avec des rafales à 25/26 Nds, un parcours exigeant avec 3 envois de spi dans des conditions « rafaleuses » ! 9 solitaires sont au départ prêts à en découdre.

L’arrivée aux Pierres Noires se fait sous spi avec un vent mollissant, une douzaine de nds, les solos ont quand même sortis les solents car la suite est normalement prévue plus venteuse. En effet sur le chemin du retour vers la petite rade, le vent monte ! De plus, ce samedi la rade est pleine de bateau en tout genre, les 2 Pogo 850 arrivent pour virer la bouée ouest de la ligne de départ alors que la régate l’entre 2 cap est dans les starting-blocks, la concentration est de rigueur. La suite doit être négociée avec 2 envois de spi pour des solos qui fatiguent, les spis mettent du temps à arriver en tête ! Pour les retours au près, la tactique est meilleure à proximité du terre plein des éoliennes, les bateaux sont au coude-à-coude, les 2 JPK arrivent l’un derrière l’autre et les 2 Pogo 850 sont à moins de 2 longueurs. Belle régate, les solos restent longtemps au bar du club pour rejouer la journée.

 Le podium :

                                                                  OIRRIOR (Thierry Lecuru)

                                                                  VMG USINAGE – THERMICLIM (Eric Yon)

                                                                  RAGING BEE (Louis Marie Dussere)

Samedi 8 avril 2017 – Championnat double –

Manche 1 du championnat double, 7 bateaux inscrits, une régate avec des conditions changeantes, de 2 à 19 Nds de vent, un super soleil et des concurrents hyper motivés. Le parcours : Roche NW, le coffre d’Omonville, la Truite et retour vers la ligne d’arrivée, soit une distance de 21 milles.

En route vers la passe de l’est au près avec des bateaux qui prennent des options différentes, à droite pour certain vers « l’île éolienne », en direction de la digue du centre pour les autres, à ce petit jeux le JPK et les J 80 passent la bouée en tête et creusent l’écart avec leurs poursuivants.

Direction le coffre d’Omonville sous spi ou en arrivant on peut apercevoir Jasaap faire de drôles de figures avec son spi, en effet le vent est passé de 13/14 Nds à 2/3 Nds avec un courant descendant toujours fort. Les bateaux se regroupent en passant le coffre, Jasaap scotché, les autres passent tranquillement la marque en lofant pour pouvoir faire un retour au près avec peu de vent et du courant contraire.

Bataille de virement de bord le long de la côte, Jasaap revient, Decathlon et E. Leclerc Tourlaville s’accrochent, Pogolyre s’aide de ses copains les dauphins pour doubler les J 80 et partir à la poursuite du JPK 1010. Derrière le tout nouveau Sigma 33 Oirrior est redoutable dans ces conditions, il maîtrise son cap et sa vitesse et reste au contact. Arrivé un peu avant la tourelle Raz Bannes, le vent monte, comme prévu, à 17/19 Nds, la fin s’effectue sur un seul bord pour rentrer dans la rade, Jasaap teste l’intérieur de la tourelle, il paraît qu’il y a un passage à terre.

Pour finir, les bateaux passent la Truite et reviennent vers la ligne d’arrivée sous spi. Tous les concurrents étaient ravis à l’arrivée même si la régate était un peu compliquée et les résultats aléatoires, enfin, c’est le jeu.

Le podium :

                                                                  OIRRIOR (Thierry Lecurru)

                                                                  POGOLYRE (Bruno Michon)

                                                                  VMG USINAGE – THERMICLIM (Eric Yon)

Samedi 1er avril 2017 – Championnat solitaire –

Manche 1 du championnat solitaire, 5 bateaux inscrits (les autres sont encore sur le terre plein en carénage), des conditions idéales pour une reprise avec un vent de secteur SW d’une quinzaine de nœuds et un parcours de 19 milles.

Les bateaux étaient prêts mais les skippers doivent encore s’entrainer ! Cafouillage pour Pogolyre à la première marque Roche NW, cafouillage pour What Else ? sous spi (merci le ferry), une cardinale « les pierres noires » avec un fort courant qui empêche les coureurs de serrer la marque ! Enfin que du plaisir.

Belle victoire de VMG usinage, le mistral 750 d’Eric Yon.

Jeudi 30 mars 2017 – Championnat du jeudi soir –

Une première manche du championnat mythique du jeudi soir avec des conditions exceptionnelles, une petite brise de secteur sud, un temps agréable, bref une super météo pour commencer les régates. A cette occasion, on retrouve encore aux avants postes les excellents Breseis dans la petite classe et les jeunes de E. Leclerc Tourlaville pour la grande classe.

Samedi 28 janvier 2017 – Le club –

Licence Voile 2017 : Les changements !

Cette année la licence FFV a été modifié, le tampon du médecin au dos a disparu. Il existe maintenant 3 types de licence :

Licence Adhésion : Pas de pratique de la voile.

Licence Pratiquant : Pratique de la voile loisir avec certificat médical loisir.

Licence Compétition : Pratique de la voile en compétition avec certificat de médecin compétition.

En résumé : Pour la pratique de la régate au CNC ou ailleurs, il faut une licence compétition avec un certificat du médecin spécifiant l’activité en compétition. Ce certificat sera scanné et mis en ligne dans l’espace licence personnel. Cette méthodologie permettra aux clubs de vérifier le type de licence de chaque inscrit à une régate. Le logiciel de classement des bateaux permettra de voir si le certificat a été fourni ou pas !

Pour finir, nous vous conseillons de vous rendre chez votre médecin pour obtenir un certificat valide puis de passer dans votre club préféré pour obtenir une licence 2017.

Attention lors de la première régate, il sera difficile de délivrer rapidement cette licence. De plus, si le certificat du médecin n’est pas présenté, la participation du concurrent ne pourra pas être validé par le club.



Année 2016

Jeudi 20 octobre 2016 – Le club –

Clôture de la saison 2016 pour les régates en habitable, c’est triste !

La remise des prix du championnat du « jeudi soir » – Voilerie Granvillaise nous a permis de récompenser les podiums des classe suivantes :

Flamme orange – Groupe < 15
BRISEIS – MABIRE Emmanuel
PAPEARI – FERRON Bernard
FREMA – JEAN Daniel
Flamme bleue – Groupe ³ 15
DECATHLON – LANIECE Dominique
E. LECLERC TOURLAVILLE – LETOUZE Pierrick
MELODY NELSON – MONNIER Christophe

Les premiers repartent avec une demi voile au choix gagnée grâce à notre fidèle sponsor, merci à lui.

Pour être plus complet dans le résumé de la fin de saison, voici les classements des championnats double et solitaire pour la saison 2016 :

Classement double – Jacques Lejetté
NIGHT & DAY – LOISON Pascal
DECATHLON – LANIECE Dominique
DELISS – YON Eric
Championnat solitaire – Lissac l’Opticien
DELISS – YON Eric
FILO – FRIGOT Jean Claude
MELODY NELSON – MONNIER Christophe

En espérant vous voir encore plus nombreux l’année prochaine afin d’en découdre une nouvelle fois sur ce fabuleux plan d’eau de la rade de Cherbourg en Cotentin.

Samedi 10 septembre 2016 – Championnat double –

Dernière régate en double du championnat Jacques Lejetté

6 bateaux sur la ligne de départ pour un parcours de 16,4 M avec 2 « aller/retour » à la bouée jaune de marque spéciale anciennement coffre des sous marins de la Baie du Becquet, les spis sont de sorties plus ou moins rapidement pour quitter la rade et le retour se fera au près.

un vent de 25 Nds annoncé qui sera dans les rafales proche de 30 Nds. Un J80 abandonne et une bataille entre le JPK 1010 et le Dufour 34 va tourner à l’avantage de la famille Loison pour seulement 13 secondes en compensé ! Bravo à tous les concurrents !

La remise des prix du championnat sera vendredi 16 septembre à 18H30 au CNC

Samedi 19 juin 2016 – 40 ans du Cercle Nautique Cherbourgeois –

10 bateaux sur la ligne de départ pour un parcours de 12,5 M.

Les résultats de la régate ci dessous :